Historiques...

 

1938-2018 : 80 ans SNCF 1938-2018 : 80 ans UAICF

En 1937, la faillite des cinq compagnies ferroviaires privées françaises amène l’état à nationaliser les chemins de fer pour une durée de 45 ans.

 
Le 1 er janvier 1938 en application du décret loi du 31 août 1937, création d ’une nouvelle entreprise donnant naissance à la « Société Nationale des Chemins de Fer Français » détenue à 51 % par l’état et à 49 % par les actionnaires des anciennes compagnies, à la tête de 515 000 cheminots, un réseaux de 42 700 km de voies au total et une dette globale qui s’élevait à 37 milliards de francs.


Le 30 décembre 1982, la convention de la SNCF arrive à terme. Nouvelle loi promulguée, elle donne à la SNCF un statut d’établissement public industriel et commercial « ÉPIC » ce qui entraîne l’application de la législation sur les comités d’entreprise.


Mise en place :

  • 327 comités d’établissements et d’un CCE
  • 15 décembre 1983, les cheminots désignent leurs représentants.
  • 10 janvier 1984, les CE sont fonctionnels.
  • le 7 juin 1985 l’architecture en 327 CE est annulée
  • le 1 er janvier 1986, mise place de 35 CER avec transfert des activités sociales et les moyens s ’y rapportant aux CE et au CCE.
  • • restructurations de la SNCF en 2002 : 26 CE (23 CER et 3 CE)
  • • fin 2017 : 31 CE

 
Mais 80 ans plus tard, le 1 er janvier 2018 : qui a dit que l'histoire avait tendance à se répéter ? A la tête de 140 000 cheminots, un réseau de 30 000 km de lignes (dont 2 600 km de lignes à grande vitesse), l'entretien et le développement de l'infrastructure ferroviaire, il reste un gouffre financier : une dette colossale de 44 milliards d’euros.

 
Projet de mise en place en 2018 par la direction (avec effet au 1er janvier 2019) :

  • CSE (Comité Social et Économique) remplaçant des CE, DP et CHSCT
  • création de 23 CSE chacun regroupant les instances CE CHSCT, DP
  • suppression des CE parisiens, regroupés en un CE Transilien

Le compte rendu de la réunion du 10 avril 1938 mentionne la constitution d’une Fédération des Sociétés Musicales, Artistiques et Littéraires des agents de la SNCF (région Est).

Douze sociétés étaient invitées par l’Harmonic-Express des Chemins de Fer de l’Est avec constitution des statuts.

Création en 1938 de l’UACF (l’Union Artistique des Cheminots Français), elle s’est constituée pour grouper, tout en respectant leur autonomie, les sociétés artistiques d’agents de la Société Nationale des Chemins de Fer Français, le 21 mai 1939.


Son but :

  • favoriser et développer l’étude et la culture des Arts chez les cheminots et leurs enfants
  • créer un lien de solidarité entre les sociétés
  • agir en qualité de « conseil »
  • étudier les propositions de subventions


Il existe dans chacune des régions de la SNCF un comité régional (ex-réseaux) Nord, Est, Ouest, Sud-Ouest, Sud-Est et des services centraux, qui a pour mission de représenter le comité directeur et le conseil d’administration de l’UACF.


L’UACF regroupe plus de 150 sociétés, réparties sur toute l’étendue du territoire et elle rassemble près de 50 000 membres (cheminots et membres de leurs familles).

 
Le 4 octobre 1945 : modification des statuts de l ’Union Artistique et Intellectuelle des Cheminots Français (l’UACF devenue UAICF) groupement d’éducation populaire prévoyant l’admission de représentants des organisations syndicales.

 
2018 : actuellement 7 comités régionaux : Nord, Est, Ouest, Sud-Ouest, Sud-Est, Méditerranée et des services centraux. Soit près de 20 000 adhérents regroupés dans 600 associations ou sections.

Comité Est : 51 associations avec un effectif de 2770 adhérents.

 Logo UAICF 80 ans

 

Pour conclure, je vous souhaite une très bonne rentrée et que nos engagements associatifs puissent perdurer encore quelques années. Cette année « anniversaire des 80 ans » risque d’être une année mémorable dans l’histoire de nos acquis.

Jean-Jacques Haffreingue

Président du comité Est de l'UAICF