Nous voici déjà entrés en 2017, à l’aube du printemps. Les jours rallongent, le soleil plus généreux est au rendez-vous ce qui nous fait oublier la grisaille de l’hiver et les évènements survenus en 2016 dans notre pays.

En ce qui concerne notre UAICF, là aussi beaucoup de changements liés à la réforme ferroviaire tels  les statuts, les conséquences dans le financement des activités sociales, le nombre d’adhérents cheminots et les locaux. Il est évident que tous ces changements impactent  aussi nos associations et nous incitent à réfléchir sur la façon d’exprimer nos valeurs que nous partageons tous.

La culture est une cible car elle privilégie l’ouverture au monde, le partage et la compréhension d’autres traditions, en un mot « la tolérance ». La diversité culturelle est un atout majeur par ces temps difficiles. Elle s’inscrit dans une démarche de construction du bien vivre ensemble. La culture devient le ciment du vivre ensemble car depuis l’aube de l’humanité, l’art s’inscrit dans une histoire de partage, de rencontre et d’universalité.

Notre raison d’être, c’est de rester fidèles à nos engagements de solidarité, de rencontres, de convivialité, de partage de la culture et  de nos idéologies. S’associer est une force…

Les bouleversements qui traversent la société ne nous épargnent pas.

Nos associations vieillissent.

Préparons l’avenir et travaillons ensemble. L’union fait la force…

Je vous propose de réfléchir sur ces questions et les mettre en débat afin de répondre au défi de la société.

Quel regard porter sur l’évolution des besoins et des aspirations des populations et plus particulièrement des jeunes ? Comment maintenir le « vivre ensemble » et construire du commun dans une société de plus en plus multiculturelle, atomisée par les inégalités ?

La vie associative ne va pas de soi ! Elle se construit. Merci à toutes les personnes qui œuvrent dans nos associations pour que l’UAICF bouge et qui font qu’elle reste dynamique.

Je terminerai par cette citation de Benjamin Franklin :

« Tu me dis, j’oublie.
Tu m’enseignes, je me souviens.
Tu m’impliques, j’apprends. »

Jean-Jacques Haffreingue  

Président du comité Est de l’UAICF